Enjeu national, la problématique de l’emploi structure la vie économique et sociale des Français. Si le chômage s’élève à 10, 3 % (Chiffre de l’Insee, Ndlr) au premier trimestre 2015 en France, il est d’environ 14 % aujourd’hui à Achères, d’après une étude faite par le Service d’aide à la recherche d’emploi et à la formation (Saref). Le premier magistrat de la ville, Marc Honoré (LR, ex-UMP), souhaite faire de cette structure municipale « le point relais des demandeurs d’emploi ».

Des agents de la mission locale intercommunale de Poissy et de ses environs, s’installeront dans les locaux du Saref d’ici la fin de l’année 2015. L’insertion et la formation professionnelle des jeunes, comme des plus de 26 ans seront regroupées sur un même site. A l’aube de la grande intercommunalité, la ville se rapproche également sur ce thème avec la Communauté d’agglomération des deux rives de Seine (CA2RS), et son vice-président délégué à l’emploi et à la formation, Christophe Delrieu (DVD).

Des rencontres entre quelques jeunes Achérois et la RATP ont permis l’emploi dernièrement de cinq ou six personnes. Une rencontre similaire s’est tenue avec la SNCF, mais c’est surtout l’usine Bonna Sabla (également à Conflans-Sainte-Honorine, Ndlr) qui a intégré « une quinzaine d’Achérois sur les nouvelles embauches », a précisé l’édile.