Dans cette partie du Val fourré, où la rénovation urbaine touche à sa fin, entre les immeubles rénovés et la nouvelle mosquée encore en construction, ce petit centre commercial de 10 emplacements, dont 7 sont toujours occupés, attendait sa démolition depuis plus d’une décénnie. En attendant, il se dégradait un peu plus chaque année.

Le centre commercial Fragonard devrait être démoli prochainement, pour être ensuite remplacé par un ensemble réunissant logements et commerces. Aujourd’hui, c’est l’Etablissement public aménagement du Mantois Seine aval (Epamsa), coordonnateur de nombreuses opérations urbaines en vallée de Seine, qui en est propriétaire.

« Nous souhaitions le réhabiliter, explique-t-on à l’Epamsa. Nous nous sommes rendus compte de problèmes de normes de sécurité et d’insalubrité, ce qui nous a amenés à lancer la démolition. » Une enquête publique préalable est cependant obligatoire dans ce type de procédures : elle est consultable, depuis la semaine dernière jusqu’au vendredi 10 juillet, en mairie de Mantes-la-Jolie.

L’institution est aujourd’hui en pleine négociation avec les commerçants locataires, et recherche un promoteur prêt à investir dans le projet qui remplacera ce centre commercial. « L’idée est de refaire un programme mixte, mélangeant logement et commerce de proximité, adapté aux besoins », complète l’Epamsa.

« Après toute la rénovation urbaine, ce petit centre commercial ne pouvait rester ainsi. Il y aura toujours du commerce mais ce ne sera pas un copié-collé, commente pour sa part le maire mantais Michel Vialay (LR, ex-UMP). Comment gérer les commerces dans cette phase transitoire ? », se demande également l’édile.