Il avait assuré qu’il fermerait le centre commercial Mag 2000 au 1er septembre s’il ne disposait pas des assurances nécessaires quant au chantier de mise en conformité de cet espace. Finalement, le maire Michel Lebouc (DVG) n’a pas pris la décision d’une fermeture, mais reste en attente de nombreux éléments concrets.

Avant l’été, la mairie indiquait aux autres propriétaires du centre commercial Mag 2000 la nécessité d’une mise aux normes anti-incendie. Après plusieurs semaines de négociation, la copropriété décidait de diviser en deux ce centre de 6 000 m² afin d’éviter d’avoir à réaliser des travaux trop coûteux pour son maigre budget.

Pour l’instant, si un devis a bien été présenté à la municipalité, cette dernière souhaite un engagement formel de la part des propriétaires. « J’attends des éléments plus concrets, indique Michel Lebouc. En tout état de cause, si je ne les ai pas, je demanderai la fermeture administrative.»