Si vous êtes malade et dans l’impossibilité de vous déplacer, il existe l’association Vos médicaments le dimanche. Celle-ci a pour but d’aider les personnes âgées, isolées ou non véhiculées, à avoir accès à leur traitement sans qu’elles aient à sortir de chez elles. Pour cela, des bénévoles se rendent gratuitement à la place du patient, dans une pharmacie de garde située à proximité.

« C’est problématique d’aller faire des kilomètres à la recherche de médicaments quand on est seul avec un bébé ou qu’on ne peut pas se déplacer, soulève Jean Boizard, fondateur de l’association Vos médicaments le dimanche initialement Pharmacies assistance service Yvelines. Parfois, il y a deux pharmacies pour une quinzaine de villes et il faut parcourir plus de dix kilomètres pour accéder à une pharmacie de garde ».

Partant de ce constat, Jean Boizard a décidé de rendre service à ceux qui se trouvent dans l’impossibilité de se déplacer et ce, de manière bénévole et gratuite. Au début, il a fallu franchir des barrières. Les professionnels, notamment les pharmaciens, voyaient d’un mauvais œil un bénévole livrer des médicaments. En effet, la manipulation de médicaments et de produits de santé est rigoureusement réservée aux pharmaciens. Egalement, il a été confronté au manque de soutien des pouvoirs publics qui ne comprenaient sans doute pas l’utilité d’un tel service.

Dans les faits, Jean Boizard se déplace au domicile du malade afin de récupérer son ordonnance, sa carte vitale, sa pièce d’identité ainsi qu’un chèque signé. Placés dans une enveloppe scellée, tous ces éléments lui sont utiles lorsqu’il se présente ensuite à la pharmacie de garde la plus proche. Arrivé sur place, le pharmacien appose un tampon qui garantit la bonne confidentialité des données du patient et délivre le traitement. Finalement, Jean Boizard n’entre jamais en contact avec les médicaments puisqu’ils sont déposés par le professionnel dans un pli scellé et opaque, garantissant ainsi le secret médical.

En 2011, Vos médicaments le dimanche a reçu le prix Initatives région, décerné par la banque populaire Val de France, qui récompense une action exemplaire en matière de solidarité. « L’association recherche toujours des bénévoles, l’idéal serait d’en avoir un par secteur, annonce son président. J’aimerais aussi créer un dispositif de service civique et m’associer aux écoles d’infirmières ». L’appel est lancé !

MonPharmacien pour trouver l’information

MonPharmacien est un dispositif, regroupant une application et un site internet, qui a été inauguré en mars dernier.
MonPharmacien est un dispositif, regroupant une application et un site internet, qui a été inauguré en mars dernier.

En mars dernier, l’Agence régionale de santé (ARS) et l’Union régionale des professionnels de santé (UPRS) pharmaciens Ile-de-France ont lancé MonPharmacien, un dispositif d’information gratuit sur la permanence des soins en pharmacie. Grâce à une application mobile et à un site internet, tout Francilien, Yvelinois compris, peut désormais trouver facilement, quels que soient l’heure et le jour, la pharmacie accessible la plus proche.

« L’application a été inaugurée en mars mais est antérieure à cette date », explique Renaud Nadjahi, président de l’UPRS pharmaciens Ile-de-France. « On a travillé ensemble sur un mode d’harmonisation des pratiques, confie Hervé Bichot, responsable du service communication digitale à l’ARS. Dans le domaine de l’information santé, chacun fait son site mais aucune information n’est harmonisée ». « Conscient qu’il ne s’agit pas de l’application du quotidien », Hervé Bichot s’est dit confiant quant à l’évolution du dispositif MonPharmacien. Il pourrait être adapté aux personnes malvoyantes et indiquer les horaires d’ouvertures.