Il a un nouveau propriétaire depuis une semaine. Le château rosnéen, bâti au XVIème siècle, avait été patiemment restauré il y a 70 ans, avant d’être dépouillé et laissé à l’abandon dans les années 1980. Il était en vente depuis février suite aux déboires financiers de Bernard Anthonioz, qui l’avait acheté en 1998, avec un projet de Relais et château qui n’a jamais vu le jour.

Deux candidats sérieux étaient en lice, dont le propriétaire mantais du groupe de santé privé Fineve. Ce dernier, dont l’offre était nettement inférieure, n’a finalement pas été retenu par Bernard Anthonioz. Le nouvel acquéreur serait un certain M. Courtois, sur lequel La Gazette n’a pu en savoir plus pour l’instant.

 « Ce serait une résidence hôtelière, mais ça reste à confirmer », note le maire Michel Guillamaud des intentions de l’acquéreur de ce château du XVIème siècle.
« Ce serait une résidence hôtelière, mais ça reste à confirmer », note le maire Michel Guillamaud des intentions de l’acquéreur de ce château du XVIème siècle.

Même pour le maire Michel Guillamaud (LR), les projets du nouvel acquéreur du château Sully et de son parc de 37 hectares sont encore mystérieux : « Ce serait une résidence hôtelière, mais ça reste à confirmer. J’espère le rencontrer début juin, pour échanger avec lui, et lui confirmer que la commune est extrêmement attentive à ce qui va se faire à cet endroit. »

Mise à jour, 27 mai 2016 : Selon nos confrères du Courrier de Mantes, qui ont mis la main sur le jugement concluant la vente, l’acquéreur du château, Antoine Courtois, est le patron d’une entreprise parisienne spécialiste de travaux dans le domaine du patrimoine, l’Atelier Mériguet-Carrière.

S’il a déboursé 4.09 millions d’euros pour acheter le château, il envisagerait également six millions d’euros de travaux de restauration, afin de l’ouvrir ensuite au public sous la forme d’une vitrine des compétences et des réalisations de de sa société.