Situé dans le quartier de la Coudraie à proximité de l’école Robert-Fournier, le bâtiment du 40/42 rue des Migneaux vit une seconde jeunesse. L’immeuble datant de 1970, constitué de dix logements sociaux, vient de passer par une importante réhabilitation, essentiellement énergétique. Le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement (CAUE) des Yvelines a organisé une visite avec les concepteurs de cette rénovation vue comme exemplaire.

Pour cette réhabilitation, Alexandre Andréassian et Lionel Pénisson, les deux architectes du projet, ont opté pour une « double peau intelligente ». Les balcons existants ont été fermés par une enveloppe supplémentaire indépendante en double vitrage. « Cette solution n’est pas classique et pose la question de la surchauffe en été, indique Lionel Pénisson. D’où l’installation de stores dont les lames sont pilotées par une station météo en fonction de l’orientation du soleil. »

Sur le toit de l’immeuble, 17 m² de panneaux solaire ont été installés. « Ils servent à produire l’eau chaude en complément de la chaufferie », explique Dominique Bulle, responsable énergies au service patrimoine de la ville. Ces travaux ont permis de réduire de 80 % la consommation en énergie primaire et d’obtenir près de 150 000 euros de subvention. Mais l’investissement financier reste conséquent pour la ville qui a donc dû débourser un peu moins de 1,5 million d’euros pour cette opération. Le coût au mètre carré est de 1248 euros TTC.

Mise à jour, 17 juin 2016 : Il a été précisé que cette visite en compagnie des architectes du projet était une initiative du CAUE des Yvelines.