L’an prochain, cela fera bientôt 30 ans que l’Ensemble inter associatif pour l’inter culturel (Eiapic) accompagnera des centaines d’enfants (430 l’an dernier, Ndlr) du quartier mantais du Val Fourré. Pour son assemblée générale, samedi dernier à l’Agora, certains des 17 élèves du quartier scolarisés à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr (en partenariat avec l’Eiapic, Ndlr) étaient présents au premier rang.

Malgré le beau temps, plus de 80 parents accompagnés de leurs enfants, sont venus samedi dernier à l’Agora pour son assemblée générale. « Ca déconstruit le mythe des parents démissionnaires dans les quartiers, ils font le déplacement, c’est aussi une manière de valoriser le travail fait l’an dernier », se félicite Fatima Saadan, directrice depuis 2008.

Si l’association vise surtout à permettre aux enfants de leur donner le plus d’ambition possible, entre autres par des sorties en entreprises ou dans des institutions, ils la découvrent souvent par l’aide aux devoirs. « Une amie m’en avait parlé, l’école en dit du bien, explique ainsi Ibtissam, 37 ans et mère d’une petite fille aidée l’an dernier. Elle avait fait d’énormes progrès dès le premier trimestre. »