Le centre hospitalier de Mantes-la-Jolie organisait sa première soirée ville-hôpital le mardi 11 octobre. Parmi les presque 70 personnes présentes, près de 50 médecins de ville, du Mantois, du Vexin voire de Vernon, ont répondu présent.

« L’objectif est d’améliorer les relations entre les médecins de ville et l’hôpital pour avoir un parcours de qualité des patients que nous avons en commun et une continuité de la prise en charge, indique Valérie Gaillard, directrice déléguée de l’hôpital de Mantes-la-Jolie. Pour bien collaborer, il faut qu’on se connaisse mieux. »

Après que chaque service de l’hôpital se soit présenté à l’auditoire, est venu le temps de l’échange. Médecins de ville et membres des services hospitaliers ont tous souligné la nécessité d’accroître la communication entre eux. L’une des pistes actuellement travaillée par l’hôpital est la mise en place d’une messagerie sécurisée (voir encadré).

Un médecin de ville a notamment souhaité que « le compte rendu, qui [leur] est généralement [transmis] quand les patients sortent de l’hôpital, soit plus clair ». Un point sur lequel l’hôpital a confirmé être attentif : « Nous l’avons simplifié et cela va être mis en place prochainement ».

Travaillant aussi à l’hôpital de Mantes, un médecin généraliste a tenu à nuancer : « Il est légitime de critiquer les documents [envoyés par l’hôpital], mais à l’inverse, j’aimerais aussi qu’on fasse l’effort dans les courriers [émis par les généralistes], d’envoyer les traitements, la dernière ordonnance, etc. » Pour le personnel de l’hôpital, comme pour les médecins de ville, Stéphane Hazan, président de la commission médicale d’établissement, confirme que la problématique est similaire : « Nous avons besoin des informations du patient ».

« Il nous arrive d’appeler les collègues hospitaliers pour éviter qu’[un patient] passe par les urgences, a aussi regretté un médecin généraliste. On nous répond : qu’il passe par les urgences. » Un membre du personnel hospitalier lui a répondu que cela était souvent dû à « des lits pas disponibles ».

Une messagerie cryptée entre libéraux et hospitaliers

Pour améliorer les échanges d’informations entre la ville et l’hôpital, Stéphane Hazan, président de la Commission médicale d’établissement, a présenté à ses homologues de ville le nouvel outil actuellement mis en place par l’hôpital : un système de messagerie électronique réservé aux professionnels de santé, MS Santé (un système similaire existe déjà pour les médecins libéraux).

« C’est une solution de sécurisation des échanges de données via des mails cryptés », explique Stéphane Hazan, président de la commission médicale d’établissement. Valérie Gaillard, directrice délégué de l’hôpital de Mantes-la-Jolie, précise que cela permettra « de faciliter la transmission des comptes rendus d’hospitalisation dématérialisés » qui se fait actuellement « par courrier ».