La commune a récemment mis en place une nouvelle procédure pour accélérer les délais de suppression des tags et graffitis tout en obtenant des statistiques plus précises. Les Vernolitains peuvent maintenant déposer une main courante directement auprès de la police municipale et solliciter une intervention de retrait en ligne.

Jusque-là, en cas de vandalisme sur un bien immobilier visible depuis le domaine public, il fallait déposer une plainte auprès de la police nationale. Mais « les gens ne vont pas au commissariat pour porter plainte », constate le maire Pascal Collado (LR). La mise en place de cette nouvelle démarche doit permettre « d’avoir des statistiques et pas seulement une approche corrective », comme de « simplifier et fluidifier le système », détaille l’édile.

La police municipale se chargera ensuite de transférer la main courante directement à la police nationale. Par ailleurs, un formulaire de demande d’intervention est maintenant téléchargeable sur le site internet de la commune dans la catégorie « Au quotidien – sécurité et tranquillité publique ».