Le signe est positif pour l’avenir du Centre hospitalier intercommunal Meulan-Les Mureaux (Chimm), dont syndicats et élus craignent le déclin depuis plus d’un an. L’hôpital a obtenu l’autorisation de l’Agence régionale de santé (ARS) d’acquérir une IRM, dans le cadre d’un partenariat public/privé (voir encadré). Cette coûteuse machine, la première de l’hôpital, permet d’obtenir des vues en deux ou trois dimensions de l’intérieur du corps. Un agrandissement des locaux de l’hôpital est prévu pour accueillir ce nouvel équipement.

« On est encore dans quelque chose qui démarre, précise prudemment Frédéric Mazurier, le directeur du Chimm. Là, on est dans une période de consultation. » Avec seulement une seule autre IRM à proximité, à Aubergenville, l’appareil « participe à la structuration du territoire pour répondre aux besoins du centre du Nord des Yvelines, se félicite le directeur du Chimm. Ça évitera aussi que les patients ne saturent les équipements d’Aubergenville, Mantes et Poissy qui sont déjà saturés. C’est une IRM un peu territoriale. »

Un appel d’offres a d’ailleurs été lancé, pour « la création de locaux en vue de l’installation d’une IRM et la restructuration de certains locaux d’imagerie ». Afin de recevoir cette IRM, le Chimm va devoir agrandir ses locaux sur le site Henri IV de Meulan-en-Yvelines, « dans le prolongement du scanner actuel, explique Frédéric Mazurier. L’extension prévue est de 176 m² et comprendra les locaux, bureaux, WC, la salle pour l’IRM, etc. »

Ce projet est estimé à « un peu plus de 1,2 million d’euros » par Frédéric Mazurier, qui précise : « la machine en elle-même coûte environ 300 000 euros et les travaux d’agrandissement un peu moins d’un million ». Ce nouveau projet serait un signe fort pour l’avenir du Chimm. « Si des partenaires privés investissent dans l’hôpital, c’est qu’ils croient au maintien, apprécie son directeur. On croit en l’avenir et que l’avenir du Chimm repose aussi sur ses partenaires. »

Un investissement en partenariat public/privé

D’après Frédéric Mazurier, le directeur du Centre hospitalier intercommunal Meulan-Les Mureaux (Chimm), « ce qui fait le succès du projet » d’acquisition d’une IRM est « le partenariat public/privé ». Pour la première fois, le Chimm prévoit de financer cet investissement grâce à un Groupement d’intérêt économique (GIE), qui, selon nos informations n’est pas encore définitivement conclu.

Ainsi, « l’achat et l’exploitation de l’équipement sont faits en commun » avec quatre autres partenaires du territoire, des cliniques privées et des cabinets de radiologie. « Sans ça, nous n’aurions pas pu (le Chimm seul, Ndlr) financièrement et en termes d’activité », précise Frédéric Mazurier. « L’agrandissement (où sera l’IRM, Ndlr) est construit par l’hôpital et un loyer sera versé par les protagonistes, détaille le directeur. C’est une formule qui se fait beaucoup en radiologie, car l’équipement est coûteux, donc il faut pouvoir le rentabiliser. »