Le centre aquatique de la commune va fermer ses portes du 1er juin au 30 septembre. Une période de quatre mois pour des travaux devenus « indispensables pour le centre aquatique », explique Laurent Brosse (LR), maire de Conflans-Sainte-Honorine. Le coût total des travaux sera de 1,4 million d’euros pour la piscine, l’accueil ainsi que pour l’espace forme qui va être entièrement repensé.

Depuis la construction du centre aquatique en 1999, des malfaçons ont été détectées causant « des problématiques d’étanchéité », indique le maire de la commune. Notamment sur les contours des bassins où « au moment de la mise en œuvre, il n’a pas été mis de films d’étanchéité, ajoute Vincent Guillouet, responsable adjoint du service des sports de la mairie. L’eau passe dans les joints et vient dans la zone technique située en dessous. »

La piscine sera fermée du 1er juin au 30 septembre pour connaître d’important
travaux de renovations.

Ces problèmes d’étanchéité vont donc être corrigés ainsi que ceux au niveau des murs et des verrières du complexe. Le hall d’accueil et la façade d’entrée vont également être rénovés, et le bâtiment sera mis aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Les habitués du centre aquatique, qui comptait 278 000 entrées en 2015, verront leurs tickets et abonnements être suspendus pendant les travaux, puis reconduits dès la réouverture.

« On ne pouvait pas faire autrement compte tenu de l’ampleur des travaux », estime le maire du choix de fermer le centre aquatique pendant quatre mois. Et le choix de la période estivale pour la fermeture a été décidé notamment afin de « ne pas pénaliser les scolaires et les associations », précise ce dernier.

Le centre aquatique a été construit en 1999 et depuis, des malfaçons causant des problèmes d’étanchéité ont été remarqué.

L’espace forme du centre aquatique va également bénéficier de cette période de travaux. « On remet au goût du jour ces espaces qui ont plus de dix ans, annonce Fabienne Desbiolles, directrice régionale de la société Vert marine, gestionnaire de la piscine conflanaise. Tout va être refait : les vestiaires, les douches, les casiers, l’accueil va être revu, [et] les salles de fitness et de cardio-training vont être inversées. »

Sur le montant de 1,4 millions d’euros nécessaire pour l’ensemble des rénovations, « une partie des travaux va être prise en charge par les indemnités», précise Laurent Brosse. Ce sont « 900 000 euros d’indemnisations », d’après ce dernier, qui ont été obtenus à l’amiable suite aux découvertes des malfaçons. La société Vert marine, dont le contrat de délégation de service public a été renouvelé pour huit ans, va investir près de 500 000 euros.