Depuis le 2 janvier, Véronique Bellarbre a été désignée déléguée générale (directrice, Ndlr) du Groupement interprofessionnel de la région (Gir) vallée de Seine par son conseil d’administration. Auparavant salariée à la Chambre de commerce et d’industrie d’Île-de-France, elle succède au Gir à Harris Bodard, dont le départ avait été plutôt abruptement annoncé, en septembre dernier.

« Le Gir se recentre sur son rôle d’accompagnement, d’information, de conseil aux entreprises, et de représentation des intérêts des entreprises, explique-t-elle de son ambition pour ce groupement créé en 1946. Le Gir est une association d’entreprises qui travaille pour la performance de ses adhérents, pour leur mise en relation, et pour porter leurs intérêts communs. »

L’association compte aujourd’hui « plus de 130 entreprises de plus de 25 salariés », d’abord dans le secteur industriel. Sa nouvelle déléguée générale compte sur ses atouts pour parvenir à sa mission en vallée de Seine : « J’y vis depuis plus de 20 ans, et y travaille depuis plus de dix ans. Je connais bien les acteurs locaux, qui fait quoi, et quels sont les gens à mobiliser. »