Dans la soirée du 10 avril, un accident du travail a coûté la vie à un chauffeur de poids lourd de 59 ans à l’usine Renault.

Vers 19 h 25, en zone de fret, ce dernier effectuait le réglage du chemin de roulement de son camion et chargeait quatre voitures sorties des ateliers. Alors qu’il ajustait les deux plateaux de chargement, le plateau supérieur lui est tombé dessus et lui a écrasé la boîte crânienne.

Le chauffeur, sans équipement de sécurité, est resté bloqué entre le camion et la remorque jusqu’à l’arrivée des sapeurs-pompiers. Ces derniers l’ont désincarcéré et n’ont pu que constater son décès, malgré des tentatives de réanimation. L’intervention aura duré deux heures. Le corps de la victime a été transporté à l’institut médico-légal de Garches (Hauts-de-Seine) pour une autopsie.

L’enquête a été confiée aux policiers du commissariat des Mureaux, avec l’aide de l’inspection du travail. « Quelle que soit l’entreprise pour laquelle nous travaillons (…) nous ne venons pas à l’usine pour y perdre la vie », a réagi la CGT par communiqué. Le syndicat dénonce également « des conditions de plus en plus difficiles. (…) Ce n’est pas par hasard que se produisent les accidents ».

Crédit photo : Illustration