Il aura été retrouvé à plus de 185 kilomètres de chez lui, après un mois de recherches. Mardi 18 avril, un Achérois de 48 ans a été découvert par un automobiliste sur le bord de la route à proximité d’Etretat (Seine-Maritime). Il faisait l’objet depuis le 22 mars d’une disparition inquiétante établie par les enquêteurs du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine. C’est son épouse qui avait prévenu les forces de l’ordre.

Interrogé dans un premier temps par les gendarmes normands, l’homme aurait affirmé avoir été enlevé et séquestré par deux hommes. Selon lui, « ses ravisseurs lui auraient extorqué 260 000 euros et projetaient de le jeter à la mer du haut des falaises, explique une source proche du dossier. Il aurait pu leur échapper en leur donnant une nouvelle fois de l’argent. » Il aurait ensuite erré pendant plusieurs jours avant d’être découvert « dans un état de fatigue avancé ».

Cette version de l’enlèvement, le quadragénaire l’a maintenue face aux enquêteurs du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine venu l’interroger le lendemain au centre hospitalier de Montivilliers (Seine-Maritime). « Il était très fatigué alors on n’a pas insisté. Mais ça ne tient pas, on va décanter cela la semaine prochaine », confie une source proche de l’enquête. Les forces de l’ordre ont toutefois demandé à ce que l’Achérois soit examiné par un psychiatre, une mesure « obligatoire », dans ce genre de situation.

Si au départ, les enquêteurs n’avaient écarté aucune piste, ils se sont rapidement penchés sur l’éventualité d’une mise en scène de la part du quadragénaire. Selon des informations policières, l’homme était directeur d’un cabinet de conseils et de placements financiers. Les semaines précédant sa disparition il avait perdu de grosses sommes d’argent. Des notes faisant état d’une guerre civile imminente avaient également été retrouvées à son domicile.

«Pour l’instant, on n’arrive pas à savoir où il a mis l’argent », témoigne une source proche du dossier. Les investigations se poursuivent pour retracer le périple du quadragénaire et essayer de retrouver cet argent. «  On va voir comment cela va être requalifié », poursuit cette même source.

Crédit photo : IBEX73 – WIKIPEDIA – CC-BY-SA