« D’où vient l’eau potable qui coule du robinet ? Où vont les eaux usées ? Quel est cet animal aquatique ? […] ». Ce sont autant de questions auxquelles la future Maison de l’eau proposera de répondre avec son parcours pédagogique. La première pierre symbolique de cet Espace pédagogique de l’eau et de la biodiversité, du Syndicat intercommunal d’assainissement de la région de l’Hautil (Siarh) qui regroupe 11 communes, a été posée le 16 mai.

Ce lieu ouvrira début 2018 à côté du site carriérois de PSA, sur l’ancienne station d’épuration du Siarh déconstruite en 2010. « Faire un bâtiment sur le traitement de l’eau ici, c’est plus que du symbole », sourit Pascal Brunel-Orain, architecte de ce projet à un million d’euros. La Maison de l’eau proposera 100 m² d’espace pédagogique en bois, une mare de 60 m² dotée d’un observatoire subaquatique et un jardin des quatre saisons.

Lors de la pose de la première pierre, Karl Olive (LR), maire de Poissy et président du Siarh, explique que cette structure permettra d’ « éduquer les plus jeunes (elle sera également ouverte au grand public, Ndlr) à la protection de l’eau et des milieux subaquatiques » avec l’objectif de « les emmener vers un comportement éco-citoyen ».