Dans un communiqué, le groupe « Les élus locaux du 78, En marche ! » s’est attaqué au mouvement En marche et aux investitures des législatives. Ce communiqué est signé par Jean-Pierre Zolotareff, élu d’opposition à Vaux-sur-Seine, Nicole Barré, conseillère municipale à Trappes, et Frédérik Bernard, l’ancien maire de Poissy.

Ils estiment avoir « vu et subi ces derniers mois », des « coups de force », des « mises à l’écart et l’exclusion pure et simple » de « ceux et celles qui n’ont pas accepté de se fondre dans le moule décidé par En marche 78 ». Le groupe dénonce aussi « la manière dont se sont officiellement prises les décisions d’investitures aux législatives ». Allant jusqu’à déclarer des candidats investis ne pouvoir « d’aucune manière, après réflexion, appeler à [les] soutenir ».

« J’espère juste qu’ils n’iront pas jusqu’à appeler à voter blanc ou pour un candidat autre qu’En marche, indique de son côté le référent des Yvelines d’En marche, Aziz-François Ndiaye. On a reçu près de 19 000 candidatures […]. On a eu partout à travers la France, des candidats qui n’ont pas été sélectionnés pour X et Y raisons et qui se manifestent de cette façon là. C’est normal qu’il y ait des déçus ».