Au soir du mardi 27 juin, après la réunion de présentation, ils étaient 12 Triellois à avoir sauté le pas de la Mutuelle communale, dispositif associatif de remboursement des frais de santé. Porté par l’association Mut’com, avec une convention avec la commune pour permettre l’accès aux habitants, le projet n’est pas le premier en vallée de Seine : depuis deux ans, Juziers, Gargenville et Conflans-Sainte-Honorine ont déjà sauté le pas.

« On n’est pas dans une logique capitalistique, comme peuvent l’être certains grands groupes ou assureurs, plaide ce soir-là face à 14 habitants et quelques élus, Thibaud Rouquayrol, conseiller référent de la Mutuelle communale, qui rassemble aujourd’hui 15 000 personnes dans toute la France. On n’est pas là pour pousser, mais pour vous proposer la mutuelle la plus adaptée aux habitants. »

Cette mutuelle est issue d’une promesse de campagne de la liste portée par Frédéric Spangenberg (SE) aux élections municipales de 2014, ensuite fusionnée avec celle du maire Joël Mancel (DVD).
« On a décidé de lancer une consultation il y a un an et demi, il y a eu 150 réponses », explique un Frédéric Spangenberg devenu deuxième adjoint : « Il y a une demande. »