Depuis qu’ils ont emporté le concours des jardins potagers en 2011 (dans la catégorie des jardins pédagogiques, Ndlr), les responsables du jardin municipal du Rouillard sont restés en contact étroit avec la Société nationale d’horticulture de France (SNHF). Samedi 24 juin, cette dernière y a organisé une journée de conférence pour « Jardiner autrement », une première dans un jardin.

« D’habitude, on fait plutôt des conférences dans des salles communales, là, on souhaitait vraiment être ancré sur le terrain et témoigner sur place avec le jardinier en chef », explique Amaury Vignes, de la SNHF. « Les produits réglementés ne pourront plus être utilisés à la fin 2019, il faut préparer les gens », complète Hannah Surmely, chef de mission à la SNHF et conférencière du jour.

Samedi 24 juin, la Société nationale d’horticulture de France (SNHF) a organisé une journée de conférence pour « Jardiner autrement », une première dans un jardin.

Dans les 800 m² du Rouillard, l’on cultive déjà sans. « On associe les fleurs aux légumes selon les principes de la culture en lasagnes, de la culture permanente, biologique, avec des parcelles expérimentales », détaille le jardinier de l’Association des compagnons d’Île-de-France (Acif). Il est accompagné de deux collègues, pour entretenir le Rouillard et prodiguer des conseils aux usagers des jardins partagés.