Petit à petit, la circulation se densifie sur la place Edouard Détaille à Saint-Germain-en Laye, ce vendredi 7 juillet en fin d’après-midi. Cette place constitue un axe central dans la ville. « Elle permet de rejoindre la route nationale 184 et partir vers le Nord, ou l’A13 et partir vers l’Ouest. Elle est souvent saturée », détaille le commissaire Le Guen, de cette situation.

En ce début de vacances, neuf contrôles routiers ont été organisés dans le département, dont certains à Mantes-la-Jolie, aux Mureaux, Andrésy et Sartrouville. Depuis le début de l’année, près de 5 000 contrôles, de petite ou grande envergure ont déjà été réalisés, en zone police. « L’objectif est d’augmenter la probabilité que les conducteurs tombent sur nous, explique le commissaire. Et ainsi qu’ils perdent certaines mauvaises habitudes. »

Et les infractions constatées ne diffèrent pas selon les zones : « On constate surtout une hausse des conduites sous l’emprise de produits stupéfiants ou de l’alcool. » Mais durant les deux heures, les 77 policiers engagés dans les Yvelines auront contrôlé 344 voitures et deux roues, et surtout relevé 155 excès de vitesse. Deux personnes ont été interpellées pour port d’armes et détention de produits stupéfiants, mais n’ont pas été placées en garde à vue.

Outre ces comportements, dangereux, les policiers ciblent également les conducteurs de deux roues. « On constate qu’aujourd’hui, les accidents sont plus graves ou déséquilibrés, par exemple un piéton ou un conducteur de deux-roues contre un poids lourd », ajoute le commissaire. A Saint-Germain-en-Laye, quinze conducteurs seront ainsi contrôlés. Quatre d’entre eux ne portaient pas leurs gants, pourtant obligatoires depuis le 20 novembre 2016.

Un contrôle la veille à la sortie de Mantes-la-Jolie

La veille, le jeudi 6 juillet, un contrôle routier avait également été organisé, en coordination avec les CRS et les gendarmes sur le boulevard Sully, à la sortie de la ville. Durant l’opération, 346 voitures ont été contrôlées, dont 19 en excès de vitesse. Il a également été procédé à quatre immobilisations.