« Il s’agit d’une première étape dans la réorganisation de notre offre scolaire», indiquait samedi dernier Pascal Collado (DVD), maire, lors de l’inauguration de l’école des Terres rouges, dans le quartier du même nom. Cette nouvelle école maternelle de quatre classes, dont trois ouvertes, accueille pour cette rentrée 83 élèves. Elle ouvre ses portes après un an de travaux, un investissement de 2,6 millions d’euros et un procès gagné face à un responsable associatif.

« Le nombre d’enfants sur Vernouillet se maintient, mais nous préférons anticiper », poursuit l’édile, qui se dit « fier » de cette ouverture. Mais s’il évoque des « conditions optimales pour l’apprentissage », le président de l’association Bien vivre à Vernouillet reste catégorique : « L’école ne devrait pas se trouver là. L’emplacement avait été fortement déconseillé par le directeur général de la santé. »

Il reconnaît toutefois qu’aller au tribunal a permis « d’améliorer les choses, notamment par les haies antidérive (pour lutter contre la pollution agricole, Ndlr) ».