Inquiétés par « des signaux […] d’une baisse de dynamisme » du conservatoire, une centaine de personnes s’étaient rassemblées avant le conseil municipal de fin juin. Vendredi 22 septembre, le Collectif des parents d’élèves et élèves du conservatoire de Conflans-Sainte-Honorine (CPECCSH), à l’origine du mouvement de juin, est devenu une association avec l’organisation de son assemblée générale constitutive.

« On se lance en association pour avoir plus de poids administratif », explique Sylvain Mathevet, jusque là président du collectif et désormais membre du conseil d’administration de l’association. Si la municipalité conflanaise avait tenté de rassurer le collectif fin juin notamment en confirmant que le conservatoire conservait son agrément, il souhaite « rester vigilant ».

Sylvain Mathevet estime que la rentrée s’est déroulée « dans des conditions moins pires » que ce que le collectif craignait. « Mais la démission de quatre professeurs, qui sont remplacés, laisse présager d’un avenir pas aussi clair », craint le président du collectif. Ce dernier explique attendre de la mairie « des actions concrètes sur la communication du conservatoire et l’organisation d’événements ».