La semaine dernière, La Gazette indiquait que la municipalité était en train de conclure une convention de gestion pour le futur « Espace Georges Brassens ». Ce lundi 2 octobre, le député-maire LR de Mantes-la-Jolie, Michel Vialay, a annoncé à la presse être « arrivé à la décision de conventionner avec les 4 z’arts, qui est reconnue et a l’avantage de bien connaître le territoire ». L’école des 4 z’arts, basée à Magnanville, propose depuis près de 35 ans l’enseignement de la musique, de la danse et du théâtre.

Elle prendra donc la suite de l’association Cac Georges Brassens, dont la convention avec la mairie s’achève le 31 décembre. « Le premier des objectifs est d’avoir une offre culturelle qui soit élargie, de qualité et qui bénéficie à tous les Mantais », explique Michel Vialay. Ce dernier avance que l’association Centre d’action culturelle (Cac) Georges Brassens « ne répondait pas, ni à nos objectifs, ni à nos ambitions ».

Du côté de l’association, la mobilisation continue : plusieurs dizaines de manifestants ont fait une répétition improvisée pendant le conseil municipal mantais du 25 septembre et étaient présents pour l’ouverture de la saison culturelle de la communauté urbaine.