Trois mois jour pour jour après son début, la concertation sur l’installation du Campus Paris Saint-Germain à Poissy a pris fin le 27 septembre. Alors que des riverains s’étaient inquiétés fin mars de l’impact sur leur quotidien, le club aura passé trois mois à les rassurer, à grand renfort de réunions publiques, d’ateliers et d’une communication contrôlée.

« Vos idées, suggestions, nous les avons entendues et un certain nombre ont déjà été intégrées au projet », adresse Jean-Claude Blanc, directeur général délégué du PSG, à la centaine de participants dans une vidéo pré-enregistrée. Alors que le PSG avance avoir reçu plus de 500 contributions, son projet initial a en effet évolué, avec par exemple l’ajout de nouveaux ronds-points et pistes cyclables.

L’une des rares interrogations qui subsistaient, celle d’une possible pollution lumineuse à cause des entraînements nocturnes. « Les seuls qui vont s’entraîner la nuit, ce sont les jeunes, mais de 16 h à 19 h », assure Jamal Riffi, directeur immobilier du club. Le permis de construire du projet devrait être déposé courant décembre, pour un début des travaux en 2018.