Il se livrait à un drôle de manège sur le toit des immeubles de la cité de la Noé. Mercredi 27 septembre, un gardien d’une des tours de la place de l’Ellipse remarque un homme, portant un gilet jaune en train de charger une fourgonnette de barres d’aluminium. Mais aucun travaux n’étant prévu, le gardien alerte une patrouille de police.

Le suspect, un homme de 31 ans, sans domicile fixe, continue sa manœuvre, ne s’enfuit pas, et présente de faux papiers aux forces de l’ordre lors de son contrôle. Entendu, il reconnaissait les vols et déclarait vouloir revendre les gardes-corps des immeubles à un ferrailleur. « On pense que ce n’était pas la première fois qu’il faisait ça, détaille une source proche du dossier. Plusieurs résidents l’avaient déjà aperçu mais pensaient à des travaux. »

Pour accéder aux toits, le trentenaire fracturait les cadenas des portes situées en haut des escaliers. Le préjudice total a été estimé à
26 000 euros et 414 mètres de gardes-corps ont été dérobés, « mais seulement un tiers des vols a été retrouvé ». Le bailleur social les Residences Yvelines Essonne a porté plainte. L’homme a été condamné à un an de prison ferme par le tribunal de Versailles et a été écroué.