« Je n’ai pas de plan de carrière, j’ai été élue pour veiller à l’intérêt général, la majorité j’y reste. » Questionnée en marge d’une conférence de presse organisée en commun avec Vivons notre ville, sur ses liens avec le groupe majoritaire mené par le maire Karl Olive (DVD), Tchérylène Mairet (UDI) a clarifié sa position. Elle détaille : « Nous sommes ensemble pour cette conférence car nous avons une position commune sur plusieurs points comme la ZAC Rouget de Lisle, le PSG et la TGO (le tram-train, Ndlr). »

Et si, lors des conseils municipaux pisciacais, elle est une des rares voix de la majorité à prendre du recul sur les délibérations, il n’y a « aucune surprise » selon elle, pour ses collègues de la majorité. « Cela donne une vie municipale plus florissante, plus intéressante pour le public, plaide-t-elle de sa position. Et il y a matière à alerter les citoyens. »

« Cela fait quelque temps qu’elle se désolidarise des décisions du groupe majoritaire avec d’autres (Sylvaine Lefebvre et Jean-Frédéric Berçot, Ndlr), a pour sa part commenté Karl Olive. Mais si elle reste dans la majorité, c’est qu’elle y trouve son compte quelque part. »