« Nous aimerions être la Silicon Valley, du Mantois », présentait samedi 7 octobre Sofiane El Amri, l’un des trois fondateurs de la Touche mantaise. L’association, créée récemment, organisait samedi dernier une première conférence à destination d’un public intéressé pour se lancer dans l’entrepreneuriat.

« L’idée c’est de créer un environnement qui regroupe des experts dans plusieurs domaines comme la finance, le juridique ou encore le développement, afin d’accompagner les gens désireux de se lancer », poursuit Sophie Allaert, la présidente de l’association.

Cette conférence, généraliste, recevait quatre intervenants afin d’aborder différents thèmes : le rôle des pouvoirs publics, le financement et les retours d’expériences de deux jeunes entrepreneurs. Tous, à l’image de la mantevilloise Noémie Sebayashi, créatrice de NattoFranco, ont insisté sur le fait que « la trésorerie c’est le nerf de la guerre ». Pas de quoi décourager, puisque parmi la dizaine de personnes présentes, plusieurs semblaient prêtes à se lancer.