Cette semaine, Etat et Civils abordait la fracture entre le monde rural yvelinois et le monde urbain. Trente minutes de discussion avec un objectif clair, essayer de rapprocher deux pôles des Yvelines qui semblent s’éloigner de plus en plus.

Plus de la moitié des communes yvelinoises compte moins de 2 000 habitants et ces communes doivent survivre avec un bon nombre de désagréments. « La différence, elle est d’abord visuelle, puis elle concerne les modes de vie, l’accès aux transports, au haut débit,… » explique Pauline Winocour-Lefevre, vice-présidente déléguée aux ruralités au conseil départemental des Yvelines.

Autour de la table, tous s’accordent à dire que deux inégalités sévissent dans le monde rural, celle liée au transport et celle liée à l’accès à internet. Pour Jean Jacques Mansat président de la communauté de communes du pays houdanais, « le haut débit est devenu le leitmotiv de certaines personnes pour venir s’installer ».

Une fracture que Philippe Geslan, président de l’association des maires ruraux des Yvelines qualifie de « numérique ». Pour ce dernier, « la fracture existe bel et bien, elle est due à une accumulation de problèmes du quotidien ».

Crédit photo : LFM RADIO

Etat et Civils

Tous les mercredis, de 11 h à 11 h 30, présentée par Jordan Brest, en écoute sur le 95.5 FM et sur lfm-radio.com