En France, les initiatives pour reconnecter la jeunesse au vivre ensemble se multiplient depuis quelques années. Cours, débats, sorties citoyennes,… relier les jeunes à la citoyenneté est devenue une véritable problématique. A Mantes-la-Jolie, le secteur d’action social, épaulé par le conseil départemental a décidé d’agir pour la jeunesse et la société, et ce à travers le droit. Avec l’initiative « Moi citoyen » ils ont pris le pari de lier la jeunesse au vivre ensemble.

Pour en parler, Coralie et Hilam, chefs de projets, ainsi que Mehdi et Mbarka membres de l’initiative étaient sur le plateau de La Matinale. Le projet « Moi citoyen », c’est Coralie et Hilam qui s’en sont occupés pendant des mois.

Si il est inscrit dans le cadre des politiques de prévention du territoire, ce sont elles qui l’ont monté de toutes pièces. « Lorsque l’on est allées voir la pièce A Vif de Kerry James, quelque chose est né », raconte Coralie. Lancée en mai, la première étape de leur projet était donc « de permettre à des jeunes d’aller voir la pièce ».

Une pièce pleine de sens, reliant parfaitement les thématiques qu’elles voulaient aborder. « La question c’est l’Etat est-il le seul responsable de l’état actuel de nos banlieues », explique Hilam. Avec une vingtaine de jeunes de 16 à 20 ans, les deux jeunes femmes ont ensuite imaginé proposer aux jeunes de « vivre le droit pour mieux le connaître » comme en témoigne le slogan de l’initiative, à travers un faux procès. « L’objectif c’est de permettre aux jeunes de mieux se situer dans la société, de connaître leurs droits et leurs devoirs » explique Hilam.

Tirée d’une histoire vraie, cette simulation évoquait l’homicide d’un jeune homme par trois femmes. Mehdi y était le procureur, il a minutieusement préparé le procès, appris ses réquisitoires par cœur : « J’ai cité des articles, donné des peines, questionné les prévenus. » Une rigueur qu’il ne pensait pas retrouver dans un procès. Mbarka, elle, était prévenue. « J’étais plus dans le stress d’une personne qui va aller en prison »,
raconte-t-elle. Une simulation de laquelle ils ressortent tous avec de nombreuses réflexions sur le droit et la société française. Pour Hilam et Coralie, cette simulation n’était qu’une étape, elles prévoient déjà la suite, un rallye citoyen.

Crédit photo : LFM RADIO

La Matinale LFM

Tous les jours du lundi au vendredi, de 7 h à 10 h, présentée par Sofiane El Khilaly, en écoute sur le 95.5 FM et sur lfm-radio.com.