Dans la nuit du mercredi 11 au jeudi 12 octobre, alors que la brigade anti-criminalité patrouille dans l’allée des Frères Tissier, l’un des agents remarque un groupe de trois personnes à pied. Il entend également le bruit caractéristique d’un Taser.

La patrouille décide alors d’aller contrôler le petit groupe. Si les deux premiers membres se laissent faire, le dernier cache sur lui une lampe torche pouvant envoyer des décharges électriques. Alors que les forces de l’ordre allaient l’interpeller, les deux autres s’interposent et assènent coups de poing et tentent d’étrangler un policier.

Placés en garde à vue, les trois hommes, âgés de 26 et 27 ans ont nié les faits. « Ils disent avoir été agressés, commente une source proche de l’enquête. Ils ne sont pas Carrièrois, ils ont expliqué rendre visite à une amie. »

Déférés devant le tribunal de Versailles, ils ont respectivement été condamnés à quatre mois de prison avec sursis, quatre mois de prison ferme et cinq mois de prison ferme.