Certains élus ont bien répondu présent, mais les militants du Mantois ont semblé franchement bouder Laurent Wauquiez, le président LR de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, venu tenir meeting à Mantes-la-Jolie lundi 9 octobre avec « la droite de retour » pour slogan. Si environ 150 personnes étaient là pour le candidat aujourd’hui favori à la présidence LR, les militants du Mantois étaient en minorité.

« Beaucoup ne vont pas aller soutenir Wauquiez après les propos qu’il a tenus », confie une militante croisée ce soir-là. Les élus, eux, n’ont pas caché leurs craintes. « Nos militants sur le terrain, ils sont perdus, un peu orphelins. D’abord, on a besoin d’un chef pour cheffer », a averti la secrétaire de la fédération LR des Yvelines, Sophie Primas (qui ne soutient pas Laurent Wauquiez, Ndlr).

« Est-ce qu’on arrête ou on continue ? », demande le président du Département, Pierre Bédier (LR). Le candidat, lui, a eu un mot pour les militants ayant renoncé au parti : « Venez nous aider à rebâtir de l’intérieur. »