Le projet de Ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN) ne passera pas par Achères, contrairement à ce qu’espéraient les élus de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPSEO). Jeudi dernier, le comité de pilotage de la ligne a en effet préconisé de ne retenir, des trois tracés possibles, que celui qui concerne une zone située juste au Sud de Poissy, entre l’A13 et la Seine.

Depuis 2013 et une « lettre de cadrage ministérielle », le projet de Ligne nouvelle Paris-Normandie a revu ses ambitions à la baisse. De la voie ferrée initiale, restent trois tronçons pour un coût total estimé à six milliards d’euros : Paris-Mantes, Mantes-Evreux et Rouen-Yvetot. Sur ces rails, les trains pourraient circuler entre 200 km/h et 250 km/h, contre 160 km/h aujourd’hui.

Les deux autres tracés autour de Poissy, qui auraient permis un arrêt dans une des deux gares d’Achères, sont donc éliminés. Concernant la voie ferrée de Mantes vers la Normandie, où deux tracés étaient en compétition, le comité a choisi de favoriser le passage au Sud-Ouest, par le plateau agricole.