Les écoles seraient-elles le talon d’Achille du nouveau quartier Mantes université ? A cheval sur Mantes-la-Ville et Buchelay, entre gare de Mantes SNCF et autoroute A13, aussi appelé Mantes U, le futur quartier, ou plutôt ses hypothétiques groupes scolaires, n’en finissent pas de faire parler d’eux. Dernière polémique en date :
le maire de Buchelay, lassé d’attendre une confirmation officielle qui ne vient pas, avertit que sans école subventionnée à 80 %, il fera preuve de mauvaise volonté.

« Jusqu’en 2025, plusieurs centaines de logements sont prévus sur Buchelay, c’est une vue de l’esprit de continuer à construire du logement avant de construire une école, estime l’édile, Paul Martinez (UDI), de la Zone d’aménagement concertée (Zac). Ca peut être une école phasée, construite au fur et à mesure, on peut être intelligent et ne pas construire un monstre qui soit vide pendant sept ou huit ans. »

Or, sa commune ne pourrait en financer que 20 %, soit le minimum légal de la participation communale obligatoire en cas de projet subventionné. « Pour moi, c’est très clair, je l’ai dit à l’Etat, et je le dis à la Région et au Département : on peut se payer l’école à 20 %, le reste, c’est peut-être à l’Etat ou à la Région de financer », avance le maire buchelois.

Alors, il prévient : « Il faudra que la question scolaire soit levée définitivement pour continuer sur ce quartier. » S’il n’était pas entendu, il pourrait sévir : « S’il n’y a pas d’école dans le nouveau quartier à Buchelay, le maire ne sera pas forcément très prompt à répondre favorablement aux demandes de cette ZAC, en tout cas sur le territoire de sa commune. »

Du côté de l’Etablissement public d’aménagement du Mantois Seine aval (Epamsa), organisme mêlant Etat et collectivités, chargé de la Zac Mantes U, l’on se montre plutôt placide devant la menace. « Il appartient effectivement à la commune de rechercher les compléments de financement nécessaires à la réalisation de ce groupe scolaire au Nord de Buchelay, précise l’établissement. L’Epamsa l’accompagne dans cette démarche. »

Buchelay – Mantes-la-Ville : une école intercommunale ?

Depuis plusieurs mois, c’était surtout le futur groupe scolaire mantevillois du futur quartier qui était sujet de discussions, en particulier depuis que la mairie a été informée que le terrain prévu était pour l’instant bloqué par la SNCF. Au dernier conseil municipal, alors que le maire FN Cyril Nauth indiquait envisager d’autres endroits que Mantes U pour le construire, l’ex-maire PS, Annette Peulvast, lui a suggéré un projet d’école intercommunale avec Buchelay.

« Ce n’est pas une idée stupide si on regarde la théorie, mais si on regarde la pratique, je pense que c’est très risqué », a répondu par la négative Cyril Nauth. Si son homologue buchelois considère comme « compliqué » un tel projet, notamment financièrement, il ne le rejette pas d’emblée. « Ce n’est pas pour les élus qu’on fait les écoles, c’est pour les élèves et leurs parents », fait-il remarquer d’avance aux critiques liées au fait de pouvoir envisager de composer avec une mairie FN.