Samedi dernier, l’Amicale franco-marocaine des retraités du Mantois organisait au cinéma Chaplin, dans le quartier du Val Fourré, deux célébrations : le 62e anniversaire de l’indépendance du Maroc, le 18 novembre 1956 mais aussi, le 42e anniversaire de la « Marche verte ». Le 6 novembre 1975, cette marche pacifique avait permis au Maroc de reprendre les territoires du Sahara occidental à l’Espagne.

La petite salle de cinéma était comble de plusieurs centaines de personnes brandissant ponctuellement les drapeaux marocains. « Cela s’adresse surtout à la deuxième et à la troisième génération, car on se rend compte que les jeunes ne connaissent pas forcément l’histoire du Maroc », explique Abdelkarim Salah, le président de l’association. Des jeunes qui aujourd’hui, « sont des exemples vivants des liens qui unissent la France et le Maroc ».

« Il existe une relation particulière entre les Yvelines et le Maroc », a pour sa part justifié le président du Département, Pierre Bédier de sa présence. Avant de s’exprimer, à titre plus personnel : « L’unité marocaine est indispensable à la grandeur du pays. Je me considère comme monarchiste au Maroc et comme républicain en France. »