Il n’y aura finalement pas d’immeubles à la place du gymnase et de terrains de football du complexe sportif Firmin Riffaud. Face à l’opposition de nombreux habitants qui avaient notamment exprimé leur colère lors de deux réunions publiques d’information en juin dernier, le maire Michel Lebouc (DVG) renonce au projet de 40 à 50 logements.

« Vous m’avez fait part sans équivoque de votre refus de voir se construire des logements au niveau du pôle sportif. Je vous ai entendus et il n’y en aura pas !, écrit-il aux habitants dans un récent document de communication. Y renoncer engendrera une perte de recettes pour la commune mais je consens à ce compromis qui vous tient à coeur et j’irai moi-même chercher d’autres sources de financement. »

Le gymnase et la salle polyvalente du complexe sportif, dont l’édile arguait de la vétusté, devront tout de même être détruits, annonce-t-il, car « il n’était pas opportun d’envisager leur réhabilitation tant sur le plan technique que financier ». Pour les remplacer, « il est prévu la construction d’un gymnase derrière les tennis couverts », détaille Michel Lebouc.