La Commission nationale d’aménagement commercial (CNAC) a retoqué pour la seconde fois le projet d’extension du centre commercial de déstockage Marques avenue. Après un premier refus en 2016 suite au recours d’entreprises concurrentes, la CNAC a encore donné un avis défavorable à cet agrandissement le 18 janvier. Il s’agissait pourtant d’une nouvelle version du projet de Marques avenue, réduite de 2 200 m² de surface de vente et intégrant une navette gratuite depuis la gare, entre autres.

D’après Le Parisien, qui révélait cette information la semaine dernière, « les motivations » des membres de la CNAC n’étaient pas encore connues. Comme la première fois, cette extension avait pourtant reçu un avis favorable en amont de la Commission départementale d’aménagement commercial (CDAC) le 4 octobre.

D’après l’avis positif de la CDAC, cette extension prévoyait d’ajouter 7 650 m², soit « cinq moyennes surfaces et 40 boutiques » aux 12 900 m² et 68 boutiques actuelles. Pendant ses vœux, le nouveau maire d’Aubergenville, Thierry Montangerand (LR), avait mentionné ce projet parmi les « nombreux chantiers à finaliser », avançant qu’il permettra la création de « 210 emplois pérennes »