Le feuilleton politique du conseil municipal villennois serait en bonne passe de trouver un dénouement. Les tractations du maire DVD Michel Pons semblent avoir abouti à un accord avec le groupe d’opposition de Pierre-François Degand (LREM), ainsi qu’avec la liste de Jean-Michel Charles (LREM), qui avait fusionné avec la liste Pons pendant l’entre-deux tours des municipales de 2014.

La fronde avait débuté lors du conseil municipal du 21 décembre, où Michel Pons avait été mis en minorité, les élus ayant rejeté à une large majorité les 13 délibérations du jour. Mais les tractations réalisées en coulisses par le maire, pour reconstituer une majorité composée des trois listes, dirigent la commune vers une sortie de crise.

Cet épisode est « terminé », certifie Jean-Michel Charles (photo, conseil municipal).

Michel Pons, Jean-Michel Charles et Pierre-François Degand l’ont confirmé à La Gazette en marge des vœux yvelinois de La République en marche, qui se sont déroulés à Villennes-sur-Seine le 27 janvier. Tous trois y ont assisté : Michel Pons en tant que maire de la commune où l’événement était organisé, et les deux autres élus comme membres du mouvement.

« L’objectif affiché, c’est d’organiser une équipe opérationnelle, qui regroupe largement les trois sensibilités de 2014, pour finir le mandat et les projets engagés, annonce l’édile, optimiste sur la fin de ce feuilleton d’ici au prochain conseil municipal du 15 février. On discute sur les conditions pour mettre en œuvre les chantiers avec de la coopération et de la communication. Pour l’essentiel, je pense que c’est acquis. »

Le maire confirme que le conseil municipal va connaître « quelques petits aménagements dont je ne peux pas parler maintenant ». Et de préciser : « Il n’y aura pas des changements que dans l’équipe, mais aussi dans le fonctionnement. On va refixer les règles du jeu, qui soient améliorées par rapport au passé. »

« Le maire a su nous rassembler pour finir ces deux dernières années », indique Pierre-François Degand (photo, conseil municipal).

Cet épisode est « terminé », certifie également Jean-Michel Charles. « Un accord a été passé entre le maire et un certain nombre d’élus, assure-t-il, sans vouloir en dire plus sur la teneur exactes des échanges. On va retrouver de la stabilité. Les gens ne nous ont pas élus pour qu’il y ait des bagarres entre nous, il y a besoin d’une majorité pour traiter les problèmes qui se passent dans notre commune, notamment sur les questions d’urbanisme. »

« Le maire a su nous rassembler pour finir ces deux dernières années, abonde Pierre-François Degand. L’opposition que nous représentons entre dans la majorité. » Ce dernier évoque « des accords sur certains projets », mais prévient qu’il continuera d’afficher ses positions si besoin. « On va travailler en bonne intelligence », insiste l’élu jusque là d’opposition. Et d’ajouter, mentionnant également l’urbanisme : « Bien sûr, il y a une solidarité qui va s’opérer sur les sujets normaux, et sur les sujets sensibles, ça se discutera âprement. »