L’impact de la crue est resté minime sur les deux usines automobiles de vallée de Seine, dont la production n’a été ni interrompue ces derniers jours, malgré la montée des eaux. A Flins-sur-Seine, Renault avait pris des mesures préventives, sans que la Seine ne déborde. La situation a été identique à Poissy, où le groupe PSA a seulement dû déplacer l’arrivée du personnel du côté d’Achères.

« La seule perturbation pour l’instant est au niveau du transport du personnel, déplacé porte d’Achères au lieu de la porte de Poissy, témoigne mercredi Brahim Aït Athmane, responsable FO à l’usine qui longe le fleuve. Par contre, on surveille de très très près le niveau de la Seine. »

C’est aussi le cas à l’usine Renault de Flins-sur-Seine. « Des murs de sable ont été montés, des choses assez simple, avec un suivi de la montée des eaux en temps réel, note la direction du site industriel lui aussi situé en bordure de Seine. Il n’y a eu aucune conséquence sur les activités ni sur les installations, évidemment, ça n’a pas exclu le suivi et la mise en place des plans de contrôle. »