Les masculins du Conflans-Andrésy-Jouy volley-ball (CAJVB) ne sont pas passés loin de réitérer leur exploit de l’an passé et de se qualifier à nouveau pour la finale de la Coupe de France fédérale. Mais cette année, c’est en demi-finale que le parcours des Conflanais a pris fin ce week-end. Samedi 10 et dimanche 11 février, Conflans-Sainte-Honorine, seul club de Nationale 2 encore qualifié, accueillait les quart et demi-finale de la compétition, avec trois équipes d’Élite encore en course : Halluin, Bellaing et Amiens.

Pour son quart de finale, samedi 10 février au soir, « dans un gymnase rempli aux couleurs du CAJVB », les Conflanais sont confrontés à Halluin, qui a terminé troisième du championnat Elite. Comme souvent cette saison en championnat, les masculins du CAJVB ont réalisé la performance de l’emporter trois sets à zéro (25-21, 25-19, 25-23).

Pour cette « très belle soirée de volley-ball », le club de vallée de Seine met en avant la « mobilisation des spectateurs » et « une formidable victoire d’une équipe soudée et volontaire ». Dans l’autre quart de finale, Amiens s’est qualifié en s’imposant difficilement deux sets à trois contre Bellaing (22-25, 23-25, 25-23, 25-20, 11-15).

Le lendemain, dimanche 11 février, les Conflanais ont donc joué leur place en finale contre Amiens, qui est qualifié pour les playoffs en championnat. A l’issue de ce match disputé, le CAJVB est éliminé de la compétition en s’inclinant trois sets à un (15-25, 25-15, 25-22, 25-23). « Dans le premier set, on a retrouvé le CAJVB de la veille, dominateur au bloc, agressif en défense et à l’attaque et la manche est remportée 25-15, un nouvel exploit », apprécie le club de Nationale 2.

Mais leur adversaire du jour va ensuite hausser le niveau de jeu pour gagner le deuxième set sur le même score que le premier. Dans le troisième set, les Conflanais vont avoir l’avantage jusqu’à mener 19-16 mais sans arriver à conclure, et c’est finalement Amiens qui le remporte. Dans la même logique, le quatrième set est serré et les deux équipes se rendent coup sur coup. Mais une nouvelle fois, c’est Amiens qui s’impose.

« Certes, l’élimination en demi-finale est cruelle, mais devant une équipe aussi physique, nos joueurs ont donné le meilleur et il leur a juste manqué un peu de fraîcheur pour inverser la tendance », souligne le communiqué du CAJVB. Le week-end prochain, retour du championnat de Nationale 2 avec la réception compliquée de Boulogne-Billancourt.