Tag: DOSSIER

Deux foyers en déshérence

Ils accueillent des travailleurs étrangers et des demandeurs d’asile, à des tarifs théoriquement très sociaux, qui le deviennent beaucoup moins à l’observation des conditions dans lesquelles ces habitants vivent au sein de ces deux immeubles contigus. Les bailleurs, eux, avancent des rénovations programmées. Ils assurent aussi qu’ils font le maximum pour l’entretien. Les locataires ne sont pas de cet avis.

Le projet de centre commercial annulé

Le grand programme d’urbanisation autour de la gare de Mantes station, Mantes université, dit « Mantes U », vient de connaître un important revers. Le groupe Hammerson, qui portait un projet de centre commercial de 50 000 m², devant naître en 2016 à l’emplacement de l’ancienne usine Sulzer, annule l’investissement projeté. Un autre équipement public d’envergure, destiné à accueillir l’IUT de Mantes en Yvelines, n’attend plus que le feu vert du Département, qui tarde à venir.

La future carrière classée en Projet d’intérêt général

Le projet de carrière calcaire porté par le cimentier Calcia à Brueil-en-Vexin afin d’alimenter son usine de Gargenville a franchi une nouvelle étape. Avec la qualification des terrains en Projet d’intérêt général (Pig) par l’Etat, l’industriel se rapproche de la dernière étape, l’autorisation d’exploiter. Les maires des villes concernées, le Parc naturel régional du Vexin et les associations de riverains ne cachent pas leur colère, et contesteront ce classement en Pig devant les tribunaux.

Les circuits courts entre croissance et incertitudes

Depuis une décennie, réduire la distance entre producteurs et consommateurs de fruits, légumes ou viandes est devenu un enjeu pour les pouvoirs publics, mais aussi pour les consommateurs et les producteurs eux-mêmes. Si les initiatives ne manquent pas en vallée de Seine, les professionnels impliqués dans ces circuits courts déplorent un manque d’offre plus que de demande, et critiquent les dégâts de la course au produit alimentaire le moins cher.

Petite commune cherche logements sociaux

L’obligation d’avoir 25 % de logements sociaux pour les communes de plus de 1 500 habitants se durcit avec la hausse des amendes infligées par l’Etat. Dans certains cas, comme récemment à Guerville, le préfet retire même le droit de préemption, induisant de grandes incertitudes pour toutes les transactions immobilières.

Grands travaux autour du péage de l’A13

Dédoublement de la sortie de l’autoroute A13, pont pour voitures au-dessus des voies ferrées, passerelle piétonne : la Communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines (Camy) s’apprête à engager un de ses chantiers les plus importants des prochaines années, autour du péage de Buchelay.

Limay mise sur le quartier de la gare

Le quartier de la gare de Limay devrait radicalement changer les prochaines années. Le passage à niveau, considéré comme dangereux, sera supprimé en 2016, et remplacé par d’autres franchissements. Presque 100 logements, ainsi que des commerces, naîtront en parallèle sur la friche de l’ancienne usine Solex, avec une fin de travaux souhaitée pour 2019. La mairie compte sur la renaissance de trains semi-directs vers Paris, en cours de négociation, pour accompagner son projet urbain.

Grande agglomération, en route vers la fusion

Au premier janvier 2016, de Rosny-sur-Seine à Conflans-Sainte-Honorine, la vallée de Seine constituera bientôt une seule grande communauté d’agglomération, nommée Grand Paris Seine aval. La semaine dernière, la constitution d’un pôle métropolitain, première étape de cette fusion des six intercommunalités actuelles, a été entérinée par les élus lors de sa première séance. Entre les différents courants politiques, l’équilibre des pouvoirs y est subtil, et reste fragile malgré la volonté affichée d’unité.

Un village transformé par le futur quartier du Mitan

Une zone située à l’Est de Chapet a été imposée par le Schéma directeur de la région d’Île-de-France (SDRIF), dans les années 90, afin d’implanter de nouveaux logements dans la commune. Chapet avait ensuite défini une zone de 15 hectares pour la réalisation de ce projet, repris depuis par l’Opération d’intérêt national (OIN) Seine aval. Les premiers logements verront le jour dans 4-5 ans.

Les Yvelines en manque de profs

De nombreux établissements scolaires du département voient les absences de leurs professeurs non remplacées. Si la situation générale est tendue, elle est critique dans un certain nombre de matières, où les rares enseignants remplaçants ne sont plus disponibles dès la rentrée. Les causes seraient multiples, de la baisse du nombre d’étudiants dans ces domaines au manque d’attractivité du métier d’enseignant.

« Grand chelem » réussi pour la droite

L’ensemble des cantons de la nouvelle assemblée départementale des Yvelines sont dorénavant détenus par la droite et ses alliés. Le vœu du président sortant, Pierre Bédier (UMP), s’est donc réalisé.

La gauche éliminée du premier tour

Le premier tour des élections départementales s'est soldé par l'élimination d'une grande partie des candidats de gauche, dans les Yvelines et plus particulièrement en vallée de Seine. Sur les huits cantons de Bonnières-sur-Seine à Conflans-Sainte-Honorine, sept verront ainsi des affrontements entre les binômes UMP-UDI, et les duos de candidats FN, au second tour.

L’apport des fonds européens

La vallée de Seine est l’un des plus gros bénéficiaires des fonds européens en Île-de-France, même si ces derniers sont plutôt en baisse. D’un côté, ils permettent le lancement de projets innovants en lien avec l’écologie et le social, notamment dans le bâtiment. De l’autre, ils continuent de jouer leur rôle agricole et rural historique, auprès des exploitants de grandes cultures, mais aussi pour des investissements touchant les communes rurales et les petits exploitants.

Le centre-ville bientôt rénové

La réfection du centre-ville est un projet communal depuis plusieurs années. Quelques constructions se finissent au clos du verger, l’espace commercial proche de l’église, réalisées par son propriétaire. La communauté d’agglomération des deux rives de Seine gère prochainement pour le compte de la municipalité des travaux de rénovation du clos et de ses alentours, incluant les voiries, l’éclairage, les espaces verts ainsi que deux nouvelles fontaines.

Eau potable : un avenir public ou privé ?

De la régie publique à une totale délégation aux entreprises privées, eau potable et assainissement connaissent tous les modes de gestion en vallée de Seine. Les réseaux, eux, sont intimement mêlés dans un patchwork territorial dont la complexité historique n’effraie cependant plus les élus. Plusieurs associations de consommateurs prônent le passage en régie pour la fourniture d’eau, de Mantes à Poissy.