Prostitution : elles refusent de partir

Malgré la présence constante des policiers et l’arrestation des proxénètes présumés, les prostituées roumaines de l’avenue de l’Europe continuent leur commerce, au grand dam du maire.

Trois immeubles et un Lidl à la place de l’ex-magasin But

Le chantier prévu sur la friche de l'ancien magasin But, qui avait déménagé à Buchelay il y a plusieurs années, doit changer l'aspect de...

Des agents de sécurité plutôt qu’une police municipale ?

« Je suis le seul maire en Île-de-France à porter un projet tel que celui-là », note derrière son bureau l'édile magnanvillois Michel Lebouc...

Le bailleur social vend ses logements

Les locataires magnanvillois peuvent acheter les maisons qu’ils louaient jusqu’à présent pour un tarif inférieur de 10 % à l’estimation des Domaines.

Centre de formation cherche désespérément apprentis

Son directeur a de grandes difficultés à trouver suffisamment de postulants pour des techniciens de maintenance et des ascensoristes. Il les impute à l’image de l’industrie, toujours dégradée.

Le maire veut racheter le pavillon des policiers

Un an après l’assassinat du couple de policiers, Michel Lebouc envisage d’acquérir le pavillon du couple pour tenter « d’effacer la tragédie ».

Il veut remplacer le centre commercial dangereux

Il l’avait fermé cet été à cause du non-respect des normes de sécurité. Si les travaux ne sont pas réalisés, le maire souhaite démolir le centre Mag 2000, et y installer une autre enseigne.

Michel Lebouc répond à l’ex-maire

Il n’a pas apprécié sa mise en cause par l’ancien édile André Sylvestre. Pour le maire actuel, celui-ci a été « mal inspiré » par les opposants à la majorité de la nouvelle communauté urbaine.

Pourquoi le maire a-t-il viré sa première adjointe ?

Ses délégations lui avaient été retirées le 20 novembre. Michel Lebouc (DVG) avance « un problème d'attitude », Sandrine Martins (DVG) répond par « un problème de méthode ».

Infrastructures : pour les Magnanvillois mais pas que…

Trois grands chantiers vont être lancés et doivent être livrés d’ici à 2020. La municipalité espère faire participer les villages alentours au fonctionnement de la médiathèque.

Colère du maire après l’arrivée de migrants sur la commune

Suite à l’évacuation du campement Stalingrand de Paris, 21 migrants ont été placés dans le Formule 1 de Magnanville. Le maire est en colère de ne pas avoir été prévenu.

Prêt à tout pour éviter le bac blanc

Un élève de 19 ans a été arrêté pour une fausse alerte à la bombe au lycée Léopold-Sédar-Senghor. Il devait être présenté à la justice mercredi dernier mais l’audience a été renvoyée au 13 avril.

Sécurité publique-privée : le maire a interrompu son expérimentation mais n’y renonce pas

Un agent de sécurité formé à la médiation veillait les soirs et les weeks-ends. Lancée en décembre, l’expérience a été interrompue début février. L’élu attend maintenant une validation claire de l’Etat.

Un hôtel trois étoiles en 2022

Le groupe hôtelier Accor devrait s’implanter avenue de l’Europe, dans le cadre du réaménagement de l’ex-magasin But, a dévoilé le maire en réunion publique.

150 nouveaux logements au cœur de la verdure

Derrière l’imposant mur de pierre situé sur les hauteurs de la ville, face au lycée Senghor, un programme immobilier de 150 logements va voir le jour d’ici le premier trimestre 2019.