Devant un millier d’élus et de personnalités rassemblés à Marnes-la-Coquette, ils n’ont pas caché leur satisfaction quant au rapprochement de leurs Départements, après avoir annoncé leur fusion il y a un an. Patrick Devedjian (LR) et Pierre Bédier (LR), respectivement présidents des Hauts-de-Seine et des Yvelines, ont annoncé qu’ils feraient voter la fusion par les conseillers départementaux dès cette année.

« En 2017, une fois que sera achevée la longue séquence électorale […] que ce soit l’année où la fusion soit débattue par nos deux assemblées, afin qu’elle soit soumise au gouvernement afin que nous puissions, dans les années suivantes, en parachever la mise en oeuvre effective et nous présenter aux électeurs dans ce nouveau cadre lors des élections départementales de 2021 », a ainsi détaillé devant les invités Pierre Bédier.

« Il y a un an, nous faisions un pari politiquement incorrect, s’est pour sa part enthousiasmé Patrick Devedjian des rapprochements déjà réalisés avec l’archéologie préventive et les sociétés d’aménagement fusionnées. En 2016, nous avons mutualisé des services, réalisé des économies d’échelle, tout cela, évidemment, sans surcoût pour les contribuables. »