Situé dans le bois d’Abbecourt, l’étang du même nom est une propriété du conseil général des Yvelines depuis plus de 25 ans. Des infiltrations de la digue avaient été constatées en 2010, et le département avait alors prévu d’effectuer des travaux courant 2014, afin de sécuriser la zone et de permettre l’accès au public. Mais le conseil général avait ensuite préféré lancer un marché d’étude, et un dossier de dérogation au régime de protection des espèces, pour les travaux d’arasement du barrage de l’étang.

Suite à la proposition de Laurent d’Epenoux, conseiller municipal d’opposition (Orgeval pour tous), le conseil municipal d’Orgeval avait voté en séance, le 16 décembre, une motion contre la solution retenue par le conseil général. Cette motion considérait que le scénario retenu était « la suppression du barrage », et demandait donc au département des Yvelines « d’intervenir sur les travaux » afin de garantir « une remise en état à l’identique. »

Lors de la dernière séance du conseil municipal, en mars, le maire d’Orgeval Yannick Tasset (UMP) ne connaissait pas l’état d’avancement du dossier : « La période est une période d’élections et le conseiller général (Karl Olive, Ndlr) n’est plus candidat sur Orgeval, il est candidat sur Poissy. » Le conseiller municipal Franck Boehly (Orgeval pour tous) s’est étonné que trois mois après le vote de cette motion, le maire ne soit toujours au courant de rien : « Connaître ce qui se passe sur son territoire me semble également quelque chose de positif, pour une équipe qui dirige une commune. »