Au dernier conseil communautaire de la Camy, les élus ont voté le budget primitif 2015 de la communauté d’agglomération. Les taux des différentes taxes ne changent pas, l’endettement reste stable, les dépenses de fonctionnement baissent légèrement, ce qui est aussi le cas des dépenses d’investissement. « Le contexte d’une baisse très forte des dotations de l’Etat, et d’augmentation des dépenses par les fonds de péréquation de l’Etat dont nous sommes contributeurs, engendrent un effet ciseau dont nous avons voulu sortir. Le choix s’impose de réduire sensiblement les dépenses », estime son président, Paul Martinez (UDI).

Pour la première fois depuis la décennie 1990, les dépenses de fonctionnement sont effectivement en baisse. Le budget de 111,5 millions d’euros se décompose entre 72,2 millions d’euros de dépenses de fonctionnement, 8 millions d’euros pour l’autofinancement, et 22 millions d’euros d’investissements. La Camy a dû réduire la voilure côté investissements cette année par rapport à l’an dernier, même si les dépenses envisagéees restent supérieures aux sommes engagées en 2013. Enfin, l’institution reste faiblement endettée, avec un capital à rembourser de 27,4 millions d’euros et des emprunts sécurisés.