Située à 200 mètres du siège de Peugeot Citroën sur le boulevard Gambetta, Sancar automobiles est une entreprise pisciacaise spécialisée dans la vente et la réparation de voitures et de motocycles depuis 1990. Les « 2 000 voitures vendues par an » et les « 27 millions de chiffre d’affaires », présentés sur le site internet de la société, ne sont plus véritablement d’actualité. Depuis le début du mois de mars, Sancar automobiles est placé sous procédure de sauvegarde. Son dirigeant, Alain Benedic, reconnait que la société qu’il préside ne connait pas la même activité ces derniers temps, mais ne souhaite pas s’étendre sur le sujet pour l’instant.

La procédure de sauvegarde devrait permettre à ce concessionnaire de voitures d’occasion « récentes » de traiter les difficultés qu’il rencontre, en suspendant le cas échéant le paiement de ses dettes, afin qu’il puisse continuer son activité et maintenir l’emploi de ses salariés. La réorganisation de l’entreprise « composée d’une équipe jeune (…) motivée et passionnée » doit maintenant se mettre en marche, si elle ne souhaite pas être placée en cessation de paiement par la suite.