Jeudi 9 avril, élus, promoteurs, architectes et acheteurs des logements du programme Cour des dames étaient réunis pour la cérémonie de la première pierre, devant ce qui ne sont pour l’instant que quelques gros trous. Représentant un investissement d’une trentaine de millions d’euros pour les promoteurs Cogedim et Altarea, ces futurs bâtiments doivent être livrés en 2016.

Une partie des 146 logements qui seront contruits sont déjà vendus, à un prix d’environ 4 000 € du mètre carré. Entre cinéma et tribunal, une rue doit naître, avec 3500 m² d’espaces ouverts au public et 3 000 m² de commerces. L’ancienne maison du sous-préfet, conservée, deviendra un hôtel 3 étoiles de 74 chambres.

« Il y a 20 ans, pas un promoteur ne serait venu chez nous, tout le monde pensait que c’était le Bronx », a fait remarquer le maire Michel Vialay (UMP). Egalement présent, l’ex-maire et président du conseil départemental, Pierre Bédier (UMP), s’est satisfait du passage du taux de logements sociaux de 55 % en 1995 à 39 % aujourd’hui, l’objectif de la majorité étant d’atteindre 33 %.