Il est né à Mantes-la-Jolie il y a 38 ans, a été lycéen à Saint-Exupéry, et revient aujourd’hui investir sur le territoire qui l’a vu naître. Marc Miance, producteur exécutif du film de Djamel Debbouze juste sorti, Pourquoi j’ai pas mangé mon père, installe sa jeune entreprise de fabrication de casques de motion capture dans la pépinière de l’agglomération, Inneos, inaugurée en 2012. Le président de la Communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines (Camy), Paul Martinez (UDI), n’était donc pas peu fier de présenter aux autres chefs d’entreprise de la pépinière Pourquoi j’ai pas mangé mon père, en avant-première, à la veille de sa sortie nationale. « C’est la preuve que le Mantois est attrayant pour des entreprises innovantes et a haute valeur ajoutée », a-t-il noté.

Pour l’instant, trois salariés travailleront à la conception et à la fabrication de ces casques de 500 g, bourrés de technologie, qui filment le visage des acteurs, afin de reproduire leur jeu sur le visage de personnages animés. A 15 000 € pièce, ils sont cependant dix fois moins pesants que ceux de la concurrence, et la société, Alkymia, envisage d’en vendre de 30 à 50 annuellement. « Le côté pépinière d’entreprise nous dégage des contraintes administratives », se satisfait Marc Miance. Mais avant d’envisager de s’installer, il a voulu tester en profondeur la vitesse d’accès à internet, haute technologie oblige : « Nous avons des équipes en Inde. La qualité de la connexion internet est donc fondamentale, la bande passante est pour nous comme l’électricité. »