La société Marchal est dédiée au transport d’objets particulièrement fragiles ou difficiles à déplacer. Elle est implantée sur deux sites conflanais, et son siège social est situé à Maurepas. En grande difficulté depuis 2008, l’entreprise semble aujourd’hui tirée d’affaire : elle fait partie, depuis février, du groupe français Altéad, dédié aux transports exceptionnels.

« Nous sommes spécialistes du gros, du lourd. Nous avions un chaînon manquant, qui était le levage plus petit, et Marchal a su développer des savoir-faire importants dans ce domaine, se satisfait aujourd’hui Jean-Baptiste Fédide, le directeur général d’Altéad. Cet achat représente une extension de nos propositions. »

Des 450 emplois de 2008, il en reste aujourd’hui 320, après plusieurs baisses d’effectif, et un redressement judiciaire intervenu en 2013. Aujourd’hui, son chiffre d’affaires annuel est de 27 à 28 millions d’euros. Le chiffre d’affaires total du groupe nantais Altéad est, lui, de 240 millions d’euros pour 2 000 salariés.

Aujourd’hui, Jean-Baptiste Fédide se montre plutôt optimiste quant à l’avenir de sa nouvelle filiale, qui serait aujourd’hui saine : « Comme toute entreprise, elle va chercher à se développer. Même si, avec la période actuelle, ça va se faire doucement. »