La semaine dernière, le courrier du préfet n’avait toujours pas été reçu à la Communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines (Camy). La plus haute autorité de l’Etat a pourtant annoncé à certains élus, voilà quelques semaines, qu’elle enverrait un courrier exigeant de la Camy qu’elle vende l’ancien hôtel des impôts de Mantes-la-Ville à l’Association mosquée Mantes Sud (AMMS).

Pour l’instant, la situation est en effet complètement bloquée, depuis que, nouveau maire, Cyril Nauth (FN) a refusé de signer les documents définitifs de vente, l’an dernier, malgré un compromis signé en bonne et due forme entre son prédécesseur, Monique Brochot (PS), et l’AMMS dont certains membres étaient sur la liste de l’édile socialiste.

Le propriétaire du bâtiment n’est pourtant pas la municipalité mais la Camy. Celle-ci se refusant cependant à passer outre la volonté des communes, elle n’a pas poursuivi le processus de vente sans la mairie mantevilloise. Le préfet pourrait bien finalement l’y forcer, même s’il est probable que la majorité FN tente à nouveau de faire échouer la vente.