Installée sur les quais de Seine de la ville batelière depuis une dizaine d’années, l’agence Fritsch-Durisotti conçoit le design mobilier pour des entreprises de secteurs très différents, des deux roues à l’électroménager, en passant par le mobilier marin, naviguant des kayaks gonflables Tribord aux bateaux de luxe comme les yachts Iguana.

Fritsch-Durisotti propose également ses lignes épurées à la RATP, depuis de nombreuses années. L’agence a remporté il y a quelques semaines un appel d’offres, lancé par la régie de transports parisiens, sur lequel elle aura l’exclusivité. « Cinq agences avaient été sélectionnées sur des appels d’offres restreints, où la RATP nous avait promis d’être en concurrence uniquement tous les cinq. C’était une présélection, nous serons les seuls sur ce sujet-là », confie Vivien Durisotti, associé d’Antoine Fritsch depuis six ans.

Le sujet en question concernera le renouveau de l’éclairage du RER, au Sud et à l’Est de la région parisienne. Les jeunes équipes de l’agence travaillent sur ce projet depuis maintenant deux mois. La RATP a missionné son prestataire sur le tronçon « hors centrale », en dehors de Paris, afin de repenser aussi le mobilier des abris, les mats, les éclairages et les salles d’attentes (petites boutiques RATP, Ndlr) dans les gares RER.

« Nous interagissions sur des gares en cours de réaménagement, tout ne sera pas déployé en même temps. Nous essayons d’avoir une vision globale. On nous demande de faire des modules adaptables à toutes les configurations », précise Vivien Durisotti. Le travail de conception s’étendra pendant une année. Les gares RER des lignes A et B revisitées par la nouvelle patte Fritsch-Durisotti devraient voir le jour courant 2016.