Le projet de rénovation de la place du village avait été lancé en 2010. Commencé l’an dernier, ce chantier de 888 000 € TTC, très important pour une commune de 700 habitants, s’est terminé cet hiver avec les plantations.

Les élus la voulaient intergénérationnelle, avec une aire de jeux pour enfants, un city stade pour les plus grands, et une esplanade de gravier pour jouer aux boules et se rassembler. Aux dires des Breuillois croisés ce jour-là, elle est aujourd’hui effectivement utilisée par tous, des enfants aux personnes âgées. « Cette place était coupée par deux routes […] la sortie de l’école étant juste à côté, les enfants étaient vraiment en danger, se souvient le maire Didier Lebret (SE). La place elle-même était en très mauvais état, le petit city stade aussi, et les jeux des enfants très basiques. »

Nouvellement élu en 2014 au premier tour, il a agi dans la continuité de son prédécesseur Claude Lecoz (SE). « La campagne des élections municipales s’est jouée sur ce thème », rappelle-t-il d’ailleurs. A voir son sourire, l’édile est clairement satisfait de la place terminée. « Les gens se la sont appropriée, elle s’anime déjà bien toute seule, mais nous allons essayer de la faire vivre », promet-il. Des séances de cinéma en plein air, ainsi que des événements autour de la pétanque, sont pour l’instant envisagés.

Dans le village, la place ne semble pas faire polémique, chacun observant l’augmentation de sa fréquentation. Seul son aspect contemporain soulève d’intenses discussions, avec apparemment autant de détracteurs que de soutiens. Certains grincent également sur l’ampleur de l’investissement, craignant pour leurs impôts. Le chantier n’était financièrement supportable qu’à la condition du soutien des autres collectivités locales, de la Communauté d’agglomération de Mantes en Yvelines au Conseil départemental. Seule une grosse moitié, soit 450 000 € TTC, reste à la charge de la commune.